OM / Nancy : Pôvre OM !

4 février 2013.

Trois défaites contre des relégables (Troyes, Sochaux, Nancy), trois humiliations (Valenciennes, Lyon, Lorient) et une défaite - habituelle - à Bordeaux. Ajoutez à cela des points pris avec des victoires tirées par les cheveux... On a du mal à croire que l'OM est toujours sur le podium avec 4 points d'avance...

L'addition commence à être salée. L'unité demandée par les groupes de supporters, les joueurs et les dirigeants est sérieusement en train de se fragiliser. Le classement ne reflète pas la triste réalité mais il a au moins le mérite - pour l'instant - d'éviter de nous faire tout chavirer. Les dirigeants et les leaders du vestiaire - les vrais - doivent sonner la révolte. C'est maintenant qu'il faut crever l'abcès avant qu'il ne soit trop tard et que Marseille revive des semaines noires comme la saison dernière.

Les couver n'est pas la bonne solution !

A trop vouloir protéger les joueurs, les dirigeants ne font-ils pas une erreur ? Dans le vestiaire, il y a des pleureuses qui ne supportent pas la dure réalité des critiques de leurs supporters qui avalent pourtant les kilomètres tout au long de la saison pour encourager leur club. Marseille, ce n'est pas Lorient, Libourne ou Le Havre. Les joueurs qui ne supportent pas cette critique en palpant des centaines de milliers d'euros n'ont rien à faire dans ce club. On n’est pas au Club Med. On chante, on encourage notre OM. Mais si t'es pas bon, on te le dit. Pour réussir à Marseille il en faut dans la tête et entre les jambes !

L'essentiel c'est la finalité

Son passé titré à l'OM et sa fidélité ne peuvent plus masquer ses lacunes actuelles (surtout son poids !). Un grand gardien ne fait qu'une à deux grosses erreurs par saison. Cette année Mandanda les collectionne. Cela commence à coûter très cher à l'OM. La critique est évidemment plus dure pour le porteur du brassard qui doit être exemplaire dans le jeu et dans le vestiaire. Tu peux faire 50 arrêts décisifs dans un match, on ne retient que la bévue qui te coûte les trois points. Prendre autant de buts sur coups de pied arrêtés est une faute professionnelle des joueurs.

On attend une nouvelle faute d’arbitrage au Parc pour réagir ?

A l'image des dirigeants du football français, les arbitres sont en train de définitivement tuer cette pauvre Ligue 1. Toutes les semaines c'est la même histoire sur tous les terrains de France. Il est temps que tout cela cesse. Ne parlons plus de respect, de fair-play ou d'éthique. Les dirigeants doivent prendre la parole dans les médias, c'est leur devoir, surtout à quelques jours de la double confrontation face au PSG. L'arbitrage en France est une honte.

Programmer OM/Nancy un dimanche à 21h ?

Cette fois-ci ce n'est pas pour la météo que la programmation dérange - même si le vent et le froid sévissaient sur le Vélodrome - mais pour l'affiche en elle-même. A l'image du match à Sochaux, la choix de Canal+ est une nouvelle fois surprenant. Le manque d'ambition du club, la pauvreté du jeu, l'adversaire, le froid, les travaux et donc la programmation... ça commence à faire beaucoup pour le supporter lambda. Cette politique de la chaîne cryptée est finalement à l'image des représentants du football français et va à l'encontre du spectacle. Tous ces points n'excusent quand même pas la faible affluence du Vélodrome. Le match était décisif pour la course au titre. Oui, on rêve encore au titre, car être supporters de l'OM c'est être ambitieux même si l'effectif est pauvre. Les dirigeants devraient l’être tout autant, éviter de faire des mercatos discounts et nous faire croire que perdre face à la lanterne rouge à domicile est juste un faux pas.

La révolte serait mieux qu'une crise. Ce n'est malheureusement pas nous qui avons la suite de l'histoire entre les mains...

Boutique en ligne - Collection 2016/2017

T-Shirt Noir T-Shirt BlancT-Shirt orangeSweat zip noirSweat orangeFanion Massalia

Dernières photos

Dernière vidéo

SW Taekwondo

Saison 2015/2016

Visiter le site web