PSG / OM : Triste image de Marseille

1 mars 2013.

Il fut un temps, même si les joueurs étaient mauvais, même si on jouait le maintien, même si des histoires extra-sportives surgissaient, tout le monde se mettait en pause pour préparer un match face au PSG afin que les joueurs et les supporters se focalisent uniquement sur un seul objectif : battre les parisiens pour la fierté de notre ville. En une semaine nous venons de vivre l'inverse...

Médias et réseaux sociaux

Ce sont les pseudos supporters et médias marseillais eux-mêmes qui ont mis les joueurs dans les meilleures conditions pour perdre. Le résultat aurait certainement été le même car cette saison il y a un monde d'écart entre le PSG et l'OM. Ce n'est pas une excuse. En alimentant une polémique bien huilée soit pour des fins commerciales, soit pour des intérêts personnels ou par intérêt de vengeance, l'intérêt sportif de l'OM a été mis au second plan. Vous qui prétendez agir pour l'amour de l'OM, agissez seuls, ne vous réfugiez pas lâchement derrière une bâche d'un groupe et ne donnez pas de conseils à ceux qui se sont battus pour leur ville, leurs couleurs et leur club dans les quatre coins de l'Europe depuis un quart de siècle. Personne ne nous dictera la marche à suivre, personne ne nous dictera notre manière de chanter, de penser ou d'écrire ! Que RMC fasse du sensationnel à 48h du premier match face au PSG est une chose. Qu'un journal - supporter de l'OM normalement - le fasse le Jour J du second match est assez surprenant. Ce qui nous dérange c'est le jour choisi, à quelques heures d'une rencontre importante ! Le même article aurait pu sortir ce vendredi par exemple. Le contenu aurait été le même. Le lecteur aurait été informé aussi. Choix tactique ?

L'OM sans les marseillais ?

Ce qui est encore plus triste, c'est qu'une partie des supporters olympiens se disaient : "Si on gagne tant mieux on aura fait sauter Paris, si on perd c'est mieux car grâce aux médias le club va exploser. Si en plus on ne gagne pas contre Troyes, c'est Champagne !". Souhaiter la défaite du club que l'on est censé supporter est une honte. Même l'année dernière, nous ne souhaitions pas la longue série de défaites en pleine crise (mis à part face à Montpellier pour la course au titre face au PSG). L'OM ce n'est pas un dirigeant, un actionnaire, un entraîneur ou un joueur et encore moins un média. L'OM c'est son peuple, ses supporters - les vrais - qui suent pour leur OM, qui vont au Vélodrome malgré le froid, la distance, le résultat, les joueurs ou les dirigeants. Certains rêvent d'un Vélodrome comme le nouveau Parc des Princes sans groupes de supporters. Tous ces gens se croient majoritaires sur les réseaux sociaux mais, pour la plupart, ne savent même pas où est situé le Boulevard Michelet.
Nous n'avons pas le monopole de la pensée des groupes de supporters et des supporters en général. Mais vous l'avez encore moins que nous ! Faites vos preuves, venez au Vélodrome. Venez avaler les kilomètres toute l'année à notre place. Venez sacrifier votre temps libre, au détriment de votre famille, venez organiser votre agenda professionnel en calculant vos jours de repos pour faire 70h de bus en une semaine. Vous ne pouvez pas ? Vous habitez trop loin ? Certains se déplacent chaque semaine du fin fond de la France pour supporter l'OM au Vélodrome et en déplacement. Si vous êtes incapables de sacrifier une partie de votre vie à l'OM, ne la sacrifiez pas à donner des leçons aux Marseillais, et surtout, allez supporter votre équipe locale ! Si vous aimez l'OM, que vous soyez étrangers ou marseillais (pour les traîtres !), respectez les marseillais car dans l'Olympique de Marseille il y a le mot MARSEILLE !

On en veut 2000... mais on n'est que 300 !

Certes, un double déplacement au Parc a un coup. Certes, en semaine certains travaillent. Certes... Mais être incapables de remplir notre quota de 400 places, pour un match de coupe de France au Parc des Princes, après le match encourageant des joueurs trois jours auparavant, ça fait tâche ! Du coup, les South Winners ont pu récupérer des places supplémentaires 24h avant le match et faire bénéficier quelques adhérents et sympathisants qui ont pu se libérer au dernier moment et qui nous accompagnent tout au long de l'année dans les différents parcages en déplacement. A l'arrivée, moins de supporters marseillais que dimanche mais des Winners plus nombreux représentant un tiers du parcage sur 8 groupes ! Si certains groupes sont incapables de remplir leur quota tout au long de l'année, pourquoi bénéficient-ils de leur quota lors des matches de gala ? Il en va de l'image de l'OM !

Et les joueurs dans tout ça ?

Sur le premier des deux matches, la prestation olympienne nous a laissé rêveurs malgré la défaite. Sur le second, la dure réalité du football est venue calmer nos ardeurs. Le dur constat fait mal avec trois défaites en quatre mois au Parc, chez l'ennemi. Toujours les mêmes lacunes chez certains joueurs. Toujours aucun respect envers le parcage à la fin du match pour la très grande majorité. Ils salissent notre honneur en s'inclinant trois fois au Parc et en plus ils ne viennent pas saluer la poignée de supporters qui les suit toute l'année ! Nous allons arrêter d'écrire les mêmes choses à chaque déplacement. Puisque ni le capitaine, ni l'entraineur, ni le directeur sportif et ni le Président ne leur rappellent leurs obligations… nous allons le faire dans les jours qui suivent plus directement !

Baup, écoute et apprends !

Les South Winners ont pointé du doigt le choix des arbitres pour les deux rencontres. L'information a été largement relayée dans les médias, l'OM et le staff le savaient. Nous n'avons pas levé la voix pour faire du buzz, mais tout simplement pour mettre la pression sur deux arbitres au passé houleux avec l'OM. C'était le rôle des dirigeants ou de l'entraîneur, et non des supporters. Mais le pire, c'est que notre Président et notre entraîneur n'ont rien trouvé de mieux que de casser notre travail en donnant leur entière confiance au corps arbitral devant les médias avant le premier match. Le résultat ? Vous le connaissez, surtout pour le second match avec Lannoy. Depuis, après avoir subi notre troisième défaite face aux parisiens, Baup se plaint de l'arbitrage, une blague ! Quand on n’a pas d'expérience pour un PSG/OM, on écoute, on apprend et surtout on évite de pleurer après le match en conférence de presse quand on a été prévenu du sort qui allait nous être réservé par les arbitres !

Sale temps sur La Canebière.

PS : Comme chaque semaine, ceci n'est pas un communiqué mais un billet d'humeur d'après-match. A bon entendeur.

Boutique en ligne - Collection 2016/2017

T-Shirt Noir T-Shirt BlancT-Shirt orangeSweat zip noirSweat orangeFanion Massalia

Dernières photos

Dernière vidéo

SW Taekwondo

Saison 2015/2016

Visiter le site web