Tout Marseille voulait une victoire… sauf Baup !

4 novembre 2013.

Face à Rennes, les joueurs ont pu voir, malgré quelques grincements de dents, que les 1000 supporters présents n’ont cessé de les pousser pendant 90 minutes. Après le pénalty arrêté par Mandanda, nous avons tous cru à un scénario enfin victorieux. Mais malheureusement pour l’OM, Baup en avait décidé autrement…

Nous montrer que le message est passé… par les résultats !

Après la cinquième défaite consécutive face à Reims, lors de la réunion entre les dirigeants du club et les groupes de supporters, les joueurs n’étaient représentés ni par leur entraineur, ni par leur capitaine. Dommage… A Rennes, les joueurs olympiens se sont échauffés à quelques mètres du parcage marseillais. L’occasion était idéale pour les interpeler directement, sans intermédiaire. Pas d’insultes, pas de menaces, simplement des mots appuyés venant du cœur de passionnés. Nous ne voulons plus de belles paroles et des promesses, trop de points ont été perdus, seules les victoires comptent et peu importe la manière !

Les supporters voulaient la victoire… Baup non !

La série de défaites est stoppée. Très maigre consolation quand on prend un point sur neuf face à des équipes inférieures sur le papier. Plus soucieux de sauver sa tête que de prendre trois points essentiels, Elie Baup voulait le match nul. L’arrêt de Mandanda a enflammé le parcage marseillais et l’OM aurait du se servir de cette rage pour arracher la victoire. Baup en a décidé autrement. Traumatisé par la défaite face à Reims, le coach olympien n’a pris aucun risque. A la 84’, Valbuena, carbonisé depuis quelques matches, est logiquement remplacé. Le problème, Baup fait rentrer Cheyrou, un milieu défensif. Mais le pire était à venir. A la 88’, Makoun sort sur civière et Rennes, ayant effectué ses trois changements, se retrouve en infériorité numérique, l’occasion rêvée pour mettre une énorme pression dans les cinq dernières minutes. Il faudra attendre la 95’ pour voir Gignac remplacer… Thauvin, un élément offensif. Quel est l’intérêt de ce changement à une minute du coup de sifflet final ? Punir et provoquer Gignac ? Continuer à nous irriter sur les multiples coachings catastrophiques qui ont accompagné les défaites ? A 11 contre 10, avec 3 milieux défensifs, il fallait encore assurer le score en gagnant du temps avec ce changement… Invraisemblable !

Il y a vraiment danger…

L’OM est à sept points de Monaco (3ème) et huit points de Lille (2ème). L’écart se creuse dangereusement avec le podium, objectif du club. Le match nul à Rennes est une réelle contre-performance. Inadmissible de s’en contenter. Plus inquiétant encore, l’OM (5ème) n’a que trois points d’avance sur le 15ème ! En enchaînant deux ou trois victoires, l’OM peut rapidement recoller au podium. En continuant à enchaîner deux ou trois mauvais résultats, l’OM peut rapidement se retrouver au fond du classement. Le danger est bien là. Nous sommes convaincus par le projet sportif et la qualité de l’effectif. Nous sommes aussi convaincus que Baup a une grande part de responsabilité dans cette mauvaise passe et qu’il n’a ni les épaules ni assez d’ambition pour mener cet effectif à maturité. On lui donnerait plus de crédits s’il avait au moins la lucidité et l’intelligence de reconnaître quelques unes de ses lacunes chroniques au niveau du coaching.

Quelle solution ?

Le club peut pointer du doigt certains journalistes friands de crise à l’OM. Il peut aussi pointer du doigt certains supporters qui déstabilisent le club à la moindre occasion. Il peut éventuellement pointer du doigt un noyau de supporters présents à tous les matches qui osent interpeller les joueurs après cinq défaites. Mais à un moment donné, il faut aussi être réaliste et les dirigeants doivent enfin pointer le doigt dans la bonne direction, Elie Baup. Avec notre devise « Droit au But », le club se doit de jouer avec l’envie de gagner et non la volonté de ne pas perdre, surtout après cinq défaites et face à une modeste équipe de Rennes. La solution la plus radicale est-elle la meilleure à ce moment de la saison ? C’est risqué. Mais ne pas trouver de solution l’est encore plus…

On critique et on dénonce pour le bien de l’Olympique dans l’espoir de voir le club redresser la barre rapidement avant qu’il ne soit trop tard. En attendant, on sera toujours là, dès mercredi à Naples, pour représenter nos couleurs et encourager notre équipe…

 

Rennes OM Baup

Boutique en ligne - Collection 2016/2017

T-Shirt Noir T-Shirt BlancT-Shirt orangeSweat zip noirSweat orangeFanion Massalia

Dernières photos

Dernière vidéo

SW Taekwondo

Saison 2015/2016

Visiter le site web