LFP : Trop de pognon tue la passion !

19 janvier 2011.

Si la bâche WINNERS accompagne les olympiens à chacun de leurs matches au Vélodrome comme en déplacement, à travers toute la France et l’Europe, elle n’était pas visible à Auxerre pour la demi-finale de la coupe de la ligue. Depuis 2008, le SW boycotte en effet cette compétition qui symbolise les excès des instances dirigeantes du foot promouvant ce sport comme une simple marchandise au détriment de son caractère populaire et des attentes des supporters.

Ce mouvement de protestation s’inscrit dans le cadre d’une action décidée par la Coordination Nationale des Ultras (CNU) à laquelle le SW participe depuis 2007. En 2008, la CNU décidait du boycott de la coupe de la ligue et justifiait ainsi son action :
« Pour montrer notre mécontent, la CNU a décidé de boycotter la Coupe de la Ligue. Cette coupe représente l’ensemble des dérives que nous combattons :
- le football moderne qui met en avant le business et le marchandising des clubs mettant de côté l’aspect sportif et populaire de ce sport.
- les horaires des rencontres qui empêchent de nombreux passionnés de se rendre au stade.
- une coupe sans valeur et sans histoire. »
De Lens à Marseille, de Bordeaux à Strasbourg en passant par Paris, les groupes de supporters ont cessé leurs encouragements et leurs animations pour adresser un message de protestation à la LFP.
Depuis, le SW reste fidèle à ces convictions et continue le boycott d’une compétition toujours aussi incompréhensible (le règlement évolue chaque saison) dont le seul intérêt et de garantir à la LFP et aux clubs des recettes publicitaires et de droits télé et, pour les clubs, une qualification européenne en un minimum de victoires (quatre victoire suffisent à remporter la compétition). En finale, la saison dernière, le groupe n’avait affiché que le message habituel de protestation et n’avait lancé aucun encouragement. La victoire avait été tout de même accueillie avec satisfaction car, pour tous les marseillais, elle venait mettre fin à tant de défaites en finales et redonnait le goût de la victoire. Le boycott de la compétition n’est pas oublié pour autant et, dès le 8ème de finale à Guingamp, le message « LFP : trop de pognon tue la passion » était de retour. Le succès de la saison dernière ne change rien aux revendications des supporters toujours aussi peu considérés par les instances dirigeantes. L’épisode du dernier Psg-OM, pour lequel la ligue s’est clairement opposé au déplacement des supporters marseillais, est venu rappeler combien la répression continue de s’abattre sur les groupes de supporters alors que la LFP agit pour ses seuls intérêts économiques. Malgré les critiques, elle maintient sa compétition désormais disputée dans l’indifférence générale, ou presque, comme le prouvent les faibles affluences dans tous les stades. A Marseille, le quart de finale face à Monaco, fut joué devant des Virages presque totalement vides, la très large majorité des associations de supporters ayant décidé de protester contre la LFP suite à l’interdiction du déplacement au Parc des princes. Pour le SW, cet argument est venu rappeler combien le boycott de la coupe de la ligue est légitime et nécessaire pour faire entendre la voix des supporters.

Boutique en ligne - Collection 2016/2017

T-Shirt Noir T-Shirt BlancT-Shirt orangeSweat zip noirSweat orangeFanion Massalia

Dernières photos

Dernière vidéo

SW Taekwondo

Saison 2015/2016

Visiter le site web