Arsenal / OM : Le droit de réponse !

2 novembre 2011.

Le peuple marseillais s’est rappelé hier soir aux bons souvenirs des grands d’Europe dans un Emirates Stadium noyé par les chants des 3000 supporters phocéens ! Ce match de Ligue des Champions a permis de retrouver un bel OM à la hauteur de son standing sur le terrain et dans les tribunes…

Mais ce rayon de soleil ne nous fera pas oublier les dernières journées agitées sur le front médiatique où les groupes de supporters en général, et les South Winners en particulier, ont été jetés en pâture par quelques médias peu scrupuleux. Voilà les supporters coupables d’avoir agité le drapeau rouge en stigmatisant l’entraineur dans un premier temps, coupables, ensuite, d’avoir signé un communiqué et déclenché la grève des encouragements. Selon eux, les supporters auraient dû sagement attendre que le bateau coule sans faire entendre leur voix…

Qui sommes-nous pour oser nous exprimer ? Le monopole de la parole devrait appartenir sans doute aux experts de la Provence, Muratelle en tête, qui préfèrent le sensationnel, quitte à travestir la réalité pour le créer. Encore plus légitimes, les pseudo-spécialistes parisiens qui s’autorisent, Ménès (Canal +) ou Luis Fernandez (RMC), à donner des leçons. Par jalousie, ils ont toujours critiqué les groupes de supporters, nous voulons leur répondre qu’il serait plus logique que le système marseillais soit généralisé à tous les stades. Car l’âme d’un club, c’est qui ? Un actionnaire qui pourra partir dès qu’il aura fait sa plus-value ? Un entraineur et des joueurs dont les comportements sont dictés par les dollars et les agents véreux ? Ou des supporters dont la passion est sincère ?

Actuellement, lorsque certains médias évoquent les supporters, tout y passe. Les raccourcis les plus honteux peignent les supporters en magouilleurs grâce à la manne des abonnements, en chefs de bande à la solde des uns ou des autres : hier Tapie, puis Diouf, aujourd’hui Anigo… qui sera le prochain ??? Surtout, les supporters sont présentés comme indignes de venir répondre aux bien-pensants qui assènent des contre-vérités, sur leurs plateaux ou cachés derrière leurs stylos, payés grassement pour le faire tout en bénéficiant chaque fois qu’ils se déplacent de conditions exceptionnelles et surtout gratuites alors que, nous, nous traversons la France et l’Europe en bus sur nos propres deniers.

N’en déplaise aux grincheux et aux jaloux en général, notre tribune reste et restera une des plus belles d’Europe. Mardi soir, à l’Emirates stadium, notre ferveur a résonné dans le temple du foot bizness et a fait la démonstration de notre spécificité. Du modèle anglais dont ils se gargarisent, nous avons fait la bruyante démonstration de son échec. Chez nous, un pack Europe (3 places), grâce aux groupes, vaut 60 euros, alors que chez eux c’est le match qui coute 60 euros (sans compter le reste). L’argent des abonnements est, quoi qu’ils en disent, propre et déclaré en accord avec l’Olympique de Marseille. Il permet de faire vivre une tribune, une association, un quartier et, dans une certaine mesure, une ville. N’est-il pas logique que le club soutienne ses supporters les plus fidèles ?

Notre activisme assure l’accès de tous au stade dans une époque où beaucoup voudraient y retrouver uniquement de riches consommateurs pour attirer des investisseurs fortunés aux intentions spéculatives. Contre-pouvoir nous nous revendiquons, dépositaires de l’identité et des valeurs du club nous nous proclamons. Nous existons depuis plus de 20 ans, nous étions là dans les bons et mauvais moments, c’est à ce titre que nous estimons que notre parole est bien plus légitime que celle de nos juges et de nos censeurs.

C’est à travers la haine de nos détracteurs que naissent notre force et notre fierté. Ils veulent ternir notre image en assénant une certaine vérité. Nous acceptons tous les procès d’intention sur un plateau télé, dans un journal, à la radio et même, comme c’est la mode, sur Internet. Nous répondrons avec nos armes et notre ferveur, non pas parce que cela nous atteint, mais par respect de ceux qui, comme nous, sont fiers d’être Winners.

Nous resterons libres de penser, libres de protester et libres d’agir. Nous resterons Marseillais ! Nous défendrons à jamais l’identité de notre OM !

Fiers d'être Marseillais !

>> Voir les photos
>> Voir la vidéo

Boutique en ligne - Collection 2016/2017

T-Shirt Noir T-Shirt BlancT-Shirt orangeSweat zip noirSweat orangeFanion Massalia

Dernières photos

Dernière vidéo

SW Taekwondo

Saison 2015/2016

Visiter le site web