Lettre à Deschamps

29 mars 2012.

Nous n'oublions pas les heures glorieuses qu’a connu l’Olympique de Marseille lorsque tu y étais joueur, et même capitaine, puis entraineur. La victoire en Ligue des champions puis la fin de 17 saisons de disette ne seront jamais effacées de la riche histoire de notre club.

Ceci dit, cela n'est pas une excuse pour faire oublier la situation dramatique que connait le club actuellement. A ta place, n'importe quel autre entraineur aurait été remercié en fin de saison dernière ou, en cas de clémence exceptionnelle, à l'automne. Aujourd'hui, l'heure est grave car il est évident que tu ne trouves plus les solutions pour donner envie à tes joueurs de se surpasser. Même si ces derniers n’ont qu’un niveau moyen, tu dois savoir mobiliser ton groupe, au moins sur le mental. Or, le constat est terrible : il n'y a plus un meneur d'hommes au sein de cet effectif !

Mandanda est certainement le meilleur joueur de ces dernières saisons, mais il n'a pas le caractère nécessaire pour être un capitaine. Nous le ressentons depuis de longs mois au bord du terrain, il n'a pas cet esprit de révolte que doit avoir un capitaine : transmettre la rage à des guerriers sur un terrain comme pouvaient le faire Heinze, Cana ou Niang. Aussi, une question se pose : est-ce une tactique de ta part de mettre sur la touche tous les joueurs à fort caractère (Ben Arfa en est un autre exemple) afin de ne trouver personne sur ta route tel un despote ? En poussant dehors les joueurs charismatiques, tu as vidé l’équipe de son âme et de ses valeurs. Car c'est bien dans la gestion psychologique et humaine de l’effectif que se trouve ta faiblesse actuelle. C’est justement sur ce point que les supporters - ou groupes de supporters - peuvent avoir une réelle influence en transmettant leur envie aux joueurs. Nous jouons notre rôle et voulons quelques réponses à certaines questions que tu n'as jamais osé affronter, notamment face aux Winners que tu sembles mépriser depuis l'époque où tu étais le capitaine de l'Olympique de Marseille. Sachant cela, il est ridicule de laisser sous-entendre dans les médias - pour t'accaparer l'opinion publique tel un homme politique - que les Winners subissent des pressions pour t'attaquer. Au contraire, la seule pression que nous avons subie ces dernières semaines, et notamment pas plus tard qu’hier soir, vient directement du Président de l'Olympique de Marseille, Vincent Labrune, qui a supplié tous les groupes de supporters afin de casser la grève. Pire encore, il a demandé à faire enlever le message qui t’était adressé, à toi et aux joueurs, au coup d'envoi du match pour que les télévisions ne fassent pas de gros plan du Virage. Qui manipule qui dans cette histoire ? La seule raison de notre action, que cela plaise ou non, est d’ordre sportif. Nous plongeons dans une fin de saison horrible, quels que soient les résultats face au PSG ou Lyon. La saison est terminée. A cause de qui ? A cause des Winners ? Les fautifs sont donc cette « minorité » que tu décries ? Celle qui suit cette équipe et qui l’a encouragée à chaque match aux quatre coins de l’Europe ? Cette minorité qui est restée pour entretenir le flambeau lorsque, en D2, les rats quittaient le navire ?

Notre conviction se base uniquement sur le sportif, et nous attendons des réponses !

Fidèle à toi-même, tu es hors-sujet en conférence de presse : « Ce que je sais, c'est qu'il y a eu 9 000 places qui sont revenues invendues des virages. Après, en 48 heures, c'était dur pour le club de les commercialiser. Tout ça n'est pas anodin, je sais d'où ça vient et vous aussi. L'explication viendra, mais ce n'est pas à moi de la donner. » Si les Virages se vident depuis deux ans maintenant, les seuls responsables seraient les groupes de supporters et la gestion des abonnements ? En aucun cas, toi et tes joueurs n’êtes donc responsables du spectacle sur le terrain et des résultats ? Ces paroles n'ont rien à faire dans la bouche d'un entraineur. Pour information, les tarifs pour le match face à l'Inter devaient être à 25 €. Lors d’une réunion avec les groupes de supporters, le club nous a fait comprendre l’impératif de nouvelles recettes financières pour assumer le retour de Brandao et de son salaire. Une augmentation à 30 € a été acceptée en accord avec les groupes pour le bien du club. Pour la billetterie du Bayern, les places sont restées à 30 € (même 25 € selon les groupes) pendant la période assurée par les associations de supporters. Elles ont été augmentées à 40 € dès que le club les a vendues via sa billetterie en ligne. Est-ce donc grâce ou à cause des groupes de supporters que les spectateurs ont pu bénéficier de tarifs avantageux ?

Tu te plains d'avoir un effectif moyen et de ne pas avoir eu les joueurs demandés. C'est comme cela depuis deux saisons. Lors de la signature de ton contrat juteux en juin dernier, tu savais très bien que tu allais avoir cette équipe ! Pourquoi avoir signé alors si c'est pour jouer au caliméro et repousser sans cesse la faute sur les autres ? Cela peut aussi être une belle façon d'encaisser toutes ces années de contrat en un seul coup ! On ne choisit pas son agent au hasard.

A propos de l'affaire Bracigliano, comment traiter un joueur de cette façon ? Gardien n°2 dans la hiérarchie, il est resté sur le banc toute la saison et est logiquement désigné pour remplacer Mandanda face au Bayern. Mais, après la défaite à Quevilly, il est sali par son propre entraineur. Sportivement, le choix d'Andrade, qui n’avait pas joué un match professionnel depuis plus d’un an, n'était pas justifié. Pourquoi alors ne pas avoir appliqué la même sanction aux 11 joueurs titulaires face à Quevilly ? De telles décisions ne peuvent que créer des tensions au sein du vestiaire. Pourquoi chercher à accumuler les problèmes ? L’aspect psychologique n’entre-t’il pas en compte ? Au lieu de pouvoir se préparer sereinement, ces deux gardiens se sont retrouvés au sein d’une polémique et ne peuvent, malgré leurs erreurs, que bénéficier de notre soutien.

Il y a six mois, tu t'es vanté que l'avant-Deschamps pouvait se résumer à l'humiliation subie face à Carquefou. La situation a bien changé. Inutile de poser de nouvelles questions à ce sujet, d’épiloguer sur ces détails qui n’en sont pas.

La supercherie ne peut plus durer. C'est pour l'avenir de notre OM qui nous pousse à adopter une telle position. En démocratie, chacun est libre de penser ce qu'il veut. A toi d'apporter des réponses et des solutions. Tu es payé pour, non ? Les 320 000 € par mois ne couvrent-ils pas quelques critiques ? A toi de trouver la solution et de transcender ces joueurs qui salissent un peu plus le maillot de l’OM semaine après semaine. Vite, car la seule vérité vient du terrain.

Les South Winners.

Boutique en ligne - Collection 2016/2017

T-Shirt Noir T-Shirt BlancT-Shirt orangeSweat zip noirSweat orangeFanion Massalia

Dernières photos

Dernière vidéo

SW Taekwondo

Saison 2015/2016

Visiter le site web